Expliquer simplement bijoux plaqué or argent

Texte de référence à propos de bijoux plaqué or argent

Très tendance en ces temps, le plaquage à l’or expose un dispositif de recouvrement d’une matière par une couche d’or assez fine. La matière en question peut être du plastique ou du métal selon le choix du fabricant. Bien évidemment le plastique est plus abordable mais moins qualitatif que le métal. Mais même les métaux employés par les bijoutiers ne se valent pas. Il faudra bien se renseigner à ce propos avant d’acquérir une bague plaquée or. En à propos de plaquage à l’or, les locutions microns d’or et carats d’or reviennent souvent. Le nombre de carats montrent la qualité de l’or. À l’instar de l’argent, l’or pur ( 24 carats ) est mou et difficile à cultiver. L’or 18 carats est fortement recommandé. Les meilleurs bijoutiers l’utilisent pour son éclat et sa résistance. D’un autre côté, l’or 14 carats et l’or 9 carats sont employés pour fabriquer des bagues et d’autres bijoux plaqués or plus bon marché. Comme nous venons de le voir, une bague en argent est fabriquée entièrement en métal noble ( argent 925 ). Il bénéficie donc d’une meilleure qualité en termes de composition. L’ abscence de plaquage constitue un véritable avantage et contribue à la longévité du trésor. Mais contrairement à l’or, l’argent massif peut quand même s’oxyder un peu à l’appel de l’air et des intempéries. Mais ce n’est rien de bien important surtout parce qu’il se lave très facilement. Vous pouvez notamment le frotter finement avec un tissu doux imbibé de vinaigre blanc ou bien avec des jus de citron et il retrouvera directement son éclat d’origine. dès le final, une bague en argent ne présente quasiment aucun défaut.

Un métal solide est un métal qui résiste aux chocs mais aussi aux rayures jaunes et noires. Or, de ce point de vue, le plaqué or, l’argent, l’acier inoxydable, le cuivre, le bronze, le laiton… ne sont pas logés à la même marque. En effet, même l’or pur, pourtant champion toutes catégories en terme de vieillissement, n’échappe pas à la menace des rayures que l’on connaite bien. Sauf s’il est rhodié, un revêtement qui le rend beaucoup moins vulnérable, sans toutefois le entretenir à cent pour cent. même chose pour l’argent massif. Quant au plaqué or, plus il est épais, plus il sera en mesure de résister aux assauts du quotidien : ce n’est en fait donc pas un hasard si le droit européenne impose une couche d’au moins 3 microns. La première bonne nouvelle, c’est que le laiton et l’acier inoxydable, deux matériaux résistants aux rayures que l’on connaite bien, sont souvent employés pour former le corps des bijoux plaqué or ( bagues, pendentifs, pendants d’oreilles, bracelets, pendentifs et chaînes ). Une pièce en laiton plaqué d’or 18 carats sera donc armé pour faire face aux détériorations en tout genre ! Et la deuxième bonne nouvelle, c’est que le cuivre et l’aluminium, deux métaux souvent employés dans les alliages d’or, disposent d’une excellente résistance mécanique. Utilisés pour offrir beaucoup de dureté à l’or ou à l’argent à l’état pur – c’est pourquoi, aussi bien l’or que l’argent sont mous s’ils ne sont pas mélangés à d’autres métaux – ils sont aussi la clé de la solidité d’un bijou plaqué or entre 18 et neuf carats. En revanche, une parure dorée à l’or fin ( c’est-à-dire pur avec certitude ) sera beaucoup plus sensible aux rayures. Si vous cherchez un bijou offrant une bonne résistance aux coups, mieux vaut donc investir sur de l’argent rhodié, du laiton plaqué or ou encore sur de l’acier inoxydable ou du cuivre. notez à tous moments que l’argent rhodié et le plaqué or offrent l’avantage de pouvoir être restaurés facilement : si vous notez que la surface d’un médaillon en argent ou en plaqué tend à perdre son éclat, adressez-vous un expert, qui renouvellera son rhodiage ou son plaquage par électrolyse.

Les non-initiés appellent “plaqué or”, tout métal recouvert d’une couche d’or, peu importe son ou sa pureté. pourtant, il existe bien une définition du plaquage d’or que nette la loi française. Seul un bijou plaqué or 3 microns est un authentique trésor plaqué or selon la législation française, il est primordial que la couche d’or qui recouvre le métal vil fasse une de 3 microns d’or minimum, soit 0, 003 mm. Le plaquage en or d’un bijou pourra être plus épais mais un trésor qui ne respect pas cette épaisseur d’or minimale ne pourra pas être qualifié de « plaqué or » en France. Une grande majorité de personne pense que c’est la pureté importante de l’or qui fait la qualité de l’apprêt, ce qui n’est en fait pas nécessairement le cas. Comme nous l’avons déjà abordé dans notre article sur les alliages et carats or, la pureté de l’or joue sur la couleur et sur la dureté. En conséquence, plus le plaquage d’or est pur, plus il est jaune et mou et se rayera donc aisément. L’orfèvre devra donc choisir la pureté du plaquage d’or idéal selon ces deux variables. La dorure est un type de plaqué or qui ne respect pas l’épaisseur d’or minimum de 3 microns. elle se trouve être en général obtenu par le même dispositif d’électrolyse mais se différencie du précédent par la couche d’or qui recouvre le métal couleur or. La dorure est un plaqué or 24k, on employe alors de l’or pur 24 carats et l’épaisseur de la couche d’or, entre 0, 3 et 1 micron, est tout proche de 10 fois moins épaisse que le plaqué or « véritable ». gardons à l’esprit qu’un micron est un millième de millimètre, il faut donc prendre grand soin et savoir comment nettoyer les objets dorés. Ce dispositif est clairement utilisé pour dorer les joyaux fantaisie couleur or, des clous d’oreilles après perçage, dans les connectiques, en électronique etc.. au différent de ce qu’on peut croire, un accessoire ou trésor doré à l’or fin 24K est bien le plus fragile qui existe mais le plus répandue !

Pour reconnaître un bon bijou plaqué or, on tout d’abord que celui-ci soit muni d’un poinçon carré, en creux, avec une marque de . On peut à chaque fois trouver la mention précisant l’épaisseur du placage : 5 microns pour une qualité moyenne et jusqu’à 40 microns pour une bonne qualité. ainsi, place aux pour augmenter leur durée de vie. Même si l’on peut en garder certains sous la douche, on supprime ses joyaux en plaqué avant de piquer une tête dans la piscine, le chlore risquant t’attaquer le placage, mais aussi lorsque l’on se lance dans le département de ménage ou à faire la vaisselle. Le parfum est de même très néfaste pour eux, on ne revêt donc son collier ou ses boucles d’oreilles qu’après avoir vaporisé sa fragrance afin que les produits chimiques n’interagissent pas avec le métal. Il en va de même pour les crèmes. En ce qui concerne le lavage, on prend soin d’enlever les poussières et les potentielles traces en frottant doucement du bijou en se servant d’une boule de coton ou d’un chiffon doux en microfribre. Ce dernier permet à tous moments de donner de la brillance au métal. En cas de besoin de grand nettoyage et d’enlever l’effet terne, on peut laisser mouiller son bijou quelques minutes dans de l’eau chaude savonneuse et provenir le frotter avec une brosse douce. On réduit d’employer des éponges trop abrasives et des nettoyants joyaux ou savons anti-bactériens qui peuvent contenir des constituants pas toujours adaptés. egalement, pour éviter les rayures et les nœuds, on enveloppe ses bijoux dans des pochons ou dans des boites individuelles.

Même si l’on prend toutes les précautions nécessaires pour entretenir et nettoyer ses précieux objets en or, l’endroit où l’on range ses bijoux est d’une importance capitale pour ce qui est d’éviter d’abîmer bêtement et prendre soin de ses joyaux. L’or pur ne se ternit comme une fleur, il ne s’oxyde pas non plus. En revanche son alliage avec certains matériaux comme, le cuivre, le nickel et le zinc, donne naissance à l’or rose ou les joyaux en or plaqué. Cela peut favoriser une formation d’un léger dépôt de rouille ( oxydation ) à l’appel de l’air libre. C’est pour cela qu’il est mieux de confiner tous ses anneaux, joncs et autre chevalières en or dans une boite à bijoux adaptée. Comme citée précédemment, la technique la plus simpliste pour entretenir ses joyaux en or jaune, consiste simplement à les laisser mouiller dans un réservoir rempli d’eau tiède mais pas chaude que vous aurez préalablement remué avec un peu de liquide vaisselle. Passé quelques minutes, frottez délicatement vos joyaux avec une brosse à une denture aux poils souples. Assurez-vous de simplement les rincer à l’eau concise par la suite et de toujours les sécher pleinement.

Le bicarbonate de soude, c’est un peu l’article miracle à avoir chez soi. Quand il est inutile pas à rendre plus blanc que blanc des baskets en cuir, il permet de nettoyer des bijoux en or. Comment ? premièrement, il faut faire chauffer de l’eau. dès lors que qu’elle est tiède, il faut y ajouter une cuillère à café de bicarbonate et mixer jusqu’à l’obtention d’une pâte. C’est cette mixture qui permettra de donner de l’éclat à vos précieux joyaux, puisque vous pouvez frotter rigoureusement ces derniers avec l’aide de ladite pâte. Ne manque plus que de rincer les joyaux et de les sécher avec une peau de chamois, dont la délicatesse n’occasionnera aucune rayure. Pensez à entretenir vos bijoux avec un chiffon propre et doux en coton. Pour redonner de l’éclat au métal terni vous pouvez utiliser une « chiffonnette à joyaux » imprégnée d’un produit nettoyant, lustrant et désoxydant. Pour les bijoux en métal sans matières fragiles ( nacre, perles, résine… ), utilisez un produit ‘ nettoyant spécial bijoux ‘, liquide acheté en récipient. Cette solution est idéale pour les chaînages, intérieurs de bague…Trempez votre trésor 10 à 15 secondes et ensuite de le rincer généreusement à l’eau certaine minérale. Chez INFLUENCES, nous vous proposons des produits spécialement fabriqué pour laver et entretenir facilement vos bijoux.

Texte de référence à propos de bijoux plaqué or argent


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *