Expliquer simplement En savoir plus

Ma source à propos de En savoir plus

Des formateurs avec des expériences différentes, des solutions éducatives opposées les unes aux autres, des plans de séances évasifs, des coffrets de formation aussi distincts…J’imagine que vous souhaitez éviter les erreurs que j’ai commises en participant à deux formations complètes pour devenir éducateur animalier qui, sans être des années de service pleinement négatives, ont mené à des pertes financières et de temps importantes, ont diminué mon sentiment de compétence et aussi, surtout… m’ont poussée à prendre de mauvaises décisions quant à mes choix de solutions d’éducation canine. Dans le marché des formations, différentes méthodes vous seront proposées. Étant donné qu’aucun encadrement n’est présent afin de baliser l’éthique nécessaire à l’activité, vous pourriez être obligé de faire souffrir physiquement ou psychologiquement des chiens dans le cadre de vos analyse. C’est aberrant. L’éducateur animalier est chargé former les chiots et les chiens rencontrant des troubles du comportement. Il peut s’agir d’un chien ayant encore du mal avec la propreté, soucieux quand son educateur s’absente du domicile, craintif ou offensif envers ses congénères ou qui pose des problèmes d’obéissance : tendance à tirer sur sa laisse et à ne pas écouter les ordres de son propriétaire ( ‘ assis ‘, ‘ au pied ‘, ‘ pas bouger ‘, ‘ saute ‘, ‘ à ta place ‘, etc ). Son objectif final sera bien souvent de rectifier un ou plusieurs manières incommodant et améliorer la confiance homme-animal pour créer une relation harmonieuse et respectueuse entre un propriétaire et son chien.

aujourd’hui, le chien fait partie marquante de notre vie. Il nous accompagne en vacances, en , dans la rue, vit au quotidien au sein de la famille. tout cela n’est possible qu’à condition que le chien ait des repères, respecte une hiérarchie qui, loin d’être écrasante pour lui, le tranquillise. Tous les propriétaires aspirent à avoir un chien détendu, obéissant, gentil et peu craintif, qui sache répondre à son vrai nom et marcher au pied. Mais cela n’est pas inné : ça se travaille, et parce que ce n’est pas toujours facile des professionnels sont là pour vous épauler. Les éducateurs canins sont des professionnels de l’éducation canine. Cette profession était auparavant peu réglementée. Depuis quelques temps, il existe un Brevet Professionnel d’éducateur animalier, qui est le seul diplôme d’état reconnu par le ministère de l’agriculture. Pour plus de renseignements sur cette formation, vous pouvez vous repporter à l’élément « les principaux métiers animaliers ». Ce diplôme étant récent, il est encore courant de faire des rencontres de nombreux éducateurs pour les toutous formations publiques, de durée et de qualité parfois inégale. Les éducateurs consacrés au chien dispensent des séances particuliers, à votre domicile ou dans des lieux publics ( le plus souvent des espaces naturels ). S’ils possèdent un terrain, ils proposent alors de même des séances collectifs. S’ils perçoivent chez votre chien un vrai dysfonctionnement du comportement, ils peuvent être amenés à vous diriger vers un vétérinaire comportementaliste.

Un éducateur animalière a pour mission première d’augmenter la liaison entre le chien et son dresseur. Cette éducation peut se retrouver dans l’apprentissage d’ordres de bases comme « assis » ou « allongé ». Mais en plus par l’adoption d’un bon comportement lors des balades par exemple. Le travail se fait à la fois sur l’animal mais l’éducateur se doit en plus de transmettre son savoir au maître pour lui découvrir comment assurer lui-même son chien. Il peut également proposer des leçons pour les chiens et des activités telles que les cani-rando. Selon les situations, il travaille aussi auprès de chiens agressifs, peureux ou trop dynamiques. Ses compétences lui aident à travailler avec des chiots, mais aussi avec des chiens hommes. Selon les éducateurs et la spécificité des clients, les séances peuvent se faire au domicile du propriétaire, en extérieur ou chez l’éducateur. premièrement, un éducateur canine doit avoir une parfaite connaissance sur toutes les espèces de chiens, que ce soit leur anatomie ou leurs habitudes. il pourra ainsi comprendre et analyser les réactions canins. D’autres qualités sont primordiales pour un éducateur. au fil des années et après avoir acquis de l’expérience, l’éducateur canine peut diversifier son activité : devenir auto-entrepreneur, faire de la garde de chiens, vendre des accessoires, faire de l’éducation de chiens guides d’aveugles, faire du dressage d’animaux pour le cinéma… les possibilités sont nombreuses.

L’approche positive de l’éducation, qu’est ce que c’est ? C’est donner l’envie d’apprendre, c’est motiver notre chien à répondre à nos espoirs ( mais aussi comment répondre aux siennes ? ), c’est renforcer la relation humain-chien. pour résumé c’est motiver à avoir. Et c’est là la différence importante avec les ‘ méthodes traditionnelles ‘ de ‘ dressage ‘. ( Déjà dans la terminologie, éduquer, c’est mieux que dresser, non ? ). En effet, toutes ces manières de faire obéir nos chiens sont… ancestrales et ne reposent que sur des connaissances purement empiriques. Le fondement de ces méthodes repose sur la détermination à… éviter ! Éviter la contrainte, éviter les cris, éviter la punition… Depuis environ une décennie, des études du comportement canine sont faites ( l’éthologie, ou science du comportement s’intéresse désormais à nos compagnons consacrés au chien ). Ces analyse ont démontré que nombre de croyances sont illégitimes. Pour que tous puissent s’entendre à la maison, il est indispensable que chacun se comprenne. C’est aussi cela l’éducation, nous apprenons nos règles de vie à nos chiens mais il faut aussi que nous apprenions à les comprendre et à leur expliquer comment faire… Logique non ? Voici donc le rôle de l’éducateur animalière ! Vous voir comment appréhender et à enseigner à vos chiens… il y a des outils pour cela, plein d’outils : des petits, des grands, toujours anodins et sans brutalité. Dans le respect émotionnel et physique de l’être humain et du chien.

Pour une fois, je vais aborder les côtés moins positifs de ce travail. Ça fait rêver d’être au contact d’êtres si intéressants, d’une variété si grande. chaque jour est un éducation, sur eux et sur nous. Ils ne cessent de nous remettre en question et de nous faire s’améliorer, mais aussi de recréer le lien perdu avec la nature dans notre société. Mais ce métier est aussi complexe, prenant, difficile, stressant, épuisant. En réalité je n’aurai jamais vus à quel point ma vie changerait en devenant éducatrice animalier. Je ne reviendrai en arrière pour rien au monde, je vis un rêve, mais il a un prix, et je ne m’en était pas rendue compte avant. C’est ça que je vais dénicher à accroitre ici. Ce métier ça n’est pas que des histoires de chiens, c’est aussi des rencontres et des interactions humaines. il faut savoir communiquer avec les gens, être capable de les comprendre, de choisir tout ce qui a des répercussions sur la famille, d’avoir le bon discours pour être compris et écouté. il est important de s’intéresser aux chiens ET aux humains ! Être un bon pédagogue est impératif, la bienveillance me apparaît nécessaire avec les 2 ET 4 pattes.

Plus d’infos à propos de En savoir plus


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *